top of page

Des questions autour du projet d'aménagement d'un étang de baignade à Neerpede (Anderlecht)

Question orale adressée le 14 décembre 2022 au Ministre bruxellois de l’Environnement, concernant « le projet d'aménagement d’un étang de baignade à Neerpede ». Pour lire l'intégralité des échanges, cliquez sur ce lien.

© Omgeving 2022

Le 27 juin dernier, Bruxelles Environnement a présenté devant les citoyens anderlechtois l’un des projets à l’étude dans le quartier Neerpede, dont l’un des objectifs est de rassembler la zone des étangs en un seul espace vert, qui serait appelé le parc de Neerpede.


Si certains points d’aménagement semblent faire l’unanimité parmi les riverains et les naturalistes, comme c’est le cas de la naturalisation des berges ou encore de la création d'une roselière, l’élément central du dossier fait l’objet de vives contestations depuis de nombreux mois maintenant. Il s’agit bien sûr de l’avant-projet de transformation de l’étang moyen en un étang de baignade.


La superficie de la zone de baignade s’étendrait sur 5000 m² – soit près de la moitié de la superficie de l’étang – et serait prévue pour 225 nageurs simultanément. D’autres aménagements seraient prévus, dont la création d’aires de jeux et de loisirs.


Début 2021, vous annonciez qu’une première étude venait d’être réalisée par un bureau d’architecture paysagère, et qu’une deuxième phase d’étude verrait également le jour en vue du projet concret d’aménagement.


On peut facilement comprendre les craintes que suscite ce projet en termes de protection de la faune et de la biodiversité, puisqu’il concerne une zone qui a, jusqu’ici, toujours été relativement épargnée par les nuisances des activités humaines.


En réponse à ces craintes, vous indiquez la réalisation d’un rapport d’incidences environnementales, ainsi que la conduite d’une enquête publique avant la fin 2022. En parallèle, la Région prévoyait le dépôt d’un permis mixte pour cet automne.


On sent bien qu’il y a une volonté d’encadrer autant que faire se peut l’activité humaine sur le site, notamment en limitant le nombre de baigneurs et en prévoyant un seul point d’accès au bassin. Selon moi, cela montre le danger bien réel que le projet pose pour les espèces qui vivent actuellement aux étangs.


Comme l’indique d’ailleurs Bruxelles Environnement sur son site internet, « le site du futur parc de Neerpede renferme de nombreux biotopes, certains de grand intérêt biologique ».


Outre les perturbations provoquées directement dans l’étang moyen par son ouverture à la baignade, il me semble évident que des nuisances et dégradations plus larges seront à craindre sur le site, du fait de la nette hausse de fréquentation. Les critiques des riverains et des naturalistes à l’égard du projet ne me semblent donc pas infondées.


Monsieur le Ministre,


Pourriez-vous communiquer le calendrier précis de l’enquête publique ?

Le rapport d’incidences environnementales a-t-il déjà été réalisé et publié ? Quelles en sont les conclusions pour ce qui concerne notamment la hausse de fréquentation aux abords des étangs ?


Où peut-on consulter l’étude de biodiversité qui a été réalisée sur le site ?


Pourriez-vous faire le point sur la séance d’information publique qui s’est tenue le 27 juin dernier ? En lisant la presse et certaines publications sur les réseaux sociaux, on comprend aisément que cette séance n’a pas convaincu les riverains du bien-fondé du projet. Que répondez-vous aux critiques qui ont été exprimées ?


0 vue
bottom of page