Erreur sur un chantier : 25 tilleuls abattus à Watermael-Boitsfort

Question d'actualité adressée à la Ministre bruxelloise de la Mobilité le 16 octobre 2020 concernant l'abattage annoncé de 19 arbres avenue Delleur à Watermael-Boitsfort dans le cadre d'un chantier de la STIB. Pour lire l'intégralité la réponse du Gouvernement, cliquez sur ce lien (page 13).

Depuis lundi dernier, la presse, des associations et des riverains déplorent amèrement l’abattage de 19 tilleuls dans l’avenue Delleur à Watermael-Boitsfort dans le cadre d’un chantier de Bruxelles Mobilité concernant le renouvellement des rails de tram de la STIB.


La RTBF rapporte que l’entrepreneur mandaté pour les travaux aurait omis certaines précautions lors de l’enlèvement des rails, et aurait ainsi fragilisé la trentaine de tilleuls adultes et sains qui se trouvent à proximité. L’abattage de 19 arbres aurait été nécessaire pour des raisons de sécurité, et une dizaine d’autres pourraient encore être coupés. La presse mentionne enfin que Bruxelles Mobilité a dressé un procès-verbal par rapport aux manquements de l’entrepreneur.


Je pense qu’il est inutile d’expliquer longuement en quoi cet incident est déplorable. L’importance des arbres en ville est maintenant reconnue par toutes et tous, que ce soit pour des raisons d'habitat pour la faune sauvage, de fraîcheur, de cadre de vie ou encore de qualité de l’air. La végétation bruxelloise subit déjà assez la densification urbanistique que pour en plus être victime des négligences des entrepreneurs. Dans ce cas précis, on a en plus du mal à comprendre comment une telle faute a pu être commise, puisqu’il s’agit d’arbres d’alignement difficiles à manquer.


L’avenue Delleur compterait 31 tilleuls, dont la totalité ou la quasi totalité aurait été touchée par les travaux. J’aimerais premièrement savoir quelles sont les règles édictées par Bruxelles Mobilité pour ce type de travaux à proximité d’arbres, et si l’on sait à ce stade comment on a pu blesser l’ensemble de la plantation sans se rendre compte de l’erreur. La Région et Bruxelles Mobilité ont-elles dans ce contexte pris contact avec la commune et la STIB ? Enfin, la Région peut-elle indiquer si les arbres restants peuvent être sauvés, détailler les actions entreprises dans ce sens, et confirmer la plantation de nouveaux spécimens ?


© Copyright Victoria Austraet 2020

  • Facebook
  • YouTube