L'organisation de la fête du sacrifice à Bruxelles en 2020

Question écrite adressée le 28 avril 2020 au Ministre bruxellois du Bien-être animal.

Cette année, la fête musulmane du sacrifice, ou Aïd el-Kebir, aura lieu entre la fin du mois de juillet et le début du mois d'août. Cette fête est un moment de célébration important pour bon nombre de Bruxelloises et Bruxellois.


La mise à mort d'un mouton constitue, pour la plupart, une étape de la fête. Cela soulève logiquement des questions de bien-être animal. D'autant plus que la mise à mort se pratique traditionnellement sans étourdissement préalable, soit une méthode d'abattage qui ne correspond pas aux meilleures pratiques visant à éviter des souffrances inutiles aux animaux.


À Bruxelles, l'abattage d'un mouton sans étourdissement n'est autorisé que dans un abattoir agréé par l'AFSCA et conforme aux normes européennes, ce qui exclut l'abattage à domicile et les sites d'abattage temporaire. Reste donc l'abattoir d'Anderlecht, qui prend en charge la demande de la Région depuis plusieurs années.


  • La Région connaît-elle les modalités d'organisation de la prochaine fête du sacrifice ? Et si oui, sont-elles similaires à l'année dernière ?

  • Des demandes ont-elles été adressées à la Région pour l'installation de sites temporaires d'abattage ? Si oui, quelle réponse la Région a-t-elle donné ?

Réponse du Ministre du Bien-être animal, reçue le 29 mai 2020  


La fête du sacrifice n’est pas organisée au niveau des instances régionales. Chaque année un courrier est adressé aux communes et des informations sont publiées sur le site internet de Bruxelles Environnement afin de permettre aux citoyens d’avoir une vue d’ensemble sur la législation applicable en matière d’abattage d’animaux en vue de leur consommation. Ces documents mentionnent également les règles applicables en matière de transport d’animaux agricoles.


A ma connaissance, aucune demande n’a été effectuée en vue de l’installation d’un abattoir temporaire. A ce sujet, je tiens à préciser que :


- L’abattage sans étourdissement ne peut être effectué que dans un abattoir agréé conformément à l’article 4.4 du Règlement 1099/2009 du 24 septembre 2009 sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort.


- En 2018, le Conseil d’Etat a annulé les agréments accordés à deux sites d'abattage sans étourdissement temporaires mis sur pied par les villes de Genk et Beringen à l'occasion de la fête du Sacrifice car il estime que, pour être agréé en tant que tel, un abattoir doit présenter un caractère durable.

© Copyright Victoria Austraet 2020

  • Facebook
  • YouTube