top of page

Réfugiés ukrainiens accompagnés d’animaux : quelle politique d'accueil 10 mois après l'invasion ?

Question orale adressée le 14 décembre 2022 au Ministre bruxellois du Bien-être animal, concernant « l'accueil des réfugiés ukrainiens accompagnés d’animaux ». Pour lire l'intégralité des échanges, cliquez sur ce lien.

Dès le début de la guerre en Ukraine en février dernier, nous savions que le conflit entraînerait un afflux massif de réfugiés en Europe et donc aussi en Belgique. Particularité de cet afflux : certains Ukrainiens n’ont fort heureusement pas abandonné leurs animaux de compagnie sur place.


Cette réalité était aussi une donnée connue, preuve en est que les règles édictées par l’AFSCA pour encadrer l'accueil d’animaux sur le territoire belge ont été grandement assouplies pour permettre à ces personnes de fuir la guerre avec tous les membres de leur famille, et donc aussi leurs animaux.


Si, dans un premier temps, les animaux ont été acceptés dans les infrastructures du centre de transit Ariane de Woluwé-Saint-Lambert, ceux-ci ont vite été déplacés à l'extérieur des chambres, avant d’être tout simplement refusés. En pratique, une personne ukrainienne arrivant avec son animal de compagnie à Bruxelles se voit donc contrainte de soit dormir dans la rue ou dans sa voiture si elle a la chance d’en posséder une, soit d'abandonner son animal, ou encore de tout simplement quitter le territoire avec ce dernier.


À la mi-juin dernier, le Gouvernement a organisé une conférence de presse pour présenter la structuration de son modèle d’accueil, notamment grâce à des solutions d’hébergement collectives et modulaires. Sauf erreur de ma part, le public particulier que représentent les réfugiés accompagnés d’animaux n’a pas été mentionné. Or, ils font partie des personnes qui trouvent le plus difficilement une place d’hébergement.


J’aimerais vous poser les questions suivantes :


  • Confirmez-vous la situation actuelle et le fait que les réfugiés ukrainiens arrivant à Bruxelles avec des animaux de compagnie se voient refuser un accueil d’urgence au centre de transit Ariane ?

  • Pouvez-vous nous exposer les démarches qui ont été entreprises par le Gouvernement depuis mars dernier pour améliorer la situation des réfugiés accompagnés d’animaux ?

  • Savez-vous combien de réfugiés arrivent sur le sol bruxellois accompagnés d’animaux tous les mois ?

  • Des solutions ont-elles été prévues par le Gouvernement à l’égard des réfugiés accompagnés d’animaux dans le cadre de la structuration du modèle d’accueil à Bruxelles, notamment via des reconversions de bureaux et des solutions d’hébergement modulaires ? Concrètement, les animaux de compagnie y seront-ils admis aux côtés de leur propriétaire ?

Commentaires


bottom of page