Insultes racistes et homophobes par deux policières : une injustifiable impunité

Question d’actualité adressée le 29 janvier 2021 au Ministre-Président de la Région bruxelloise concernant la réaction policière suite aux propos racistes de deux agentes de la zone Bruxelles-Midi. Pour lire l'intégralité des échanges, cliquez sur ce lien.

Personne n’a pu passer à côté de la vidéo, datant de 2018 mais diffusée publiquement la semaine dernière, qui montre deux policières de la zone Midi en patrouille dans leur véhicule, qui se filment elles-mêmes pendant qu’elles tiennent des propos racistes et homophobes à l’égard de la population de plusieurs quartiers bruxellois.


Il n’est sans doute pas nécessaire de revenir sur la vidéo en elle-même, la presse et la sphère politique en ont abondamment parlé. Mais on ne peut qu’être choqué en lisant le récit de la réaction qui a suivi l’enregistrement de la vidéo, et qui est relayé dans un article de la DH qui porte le sous-titre : « Beaucoup de policiers de la zone Midi avaient vu les images. Un seul a réagi : ça lui a coûté sa carrière ».


Au final, l’article nous apprend que l’on aurait plus enquêté sur l’initiative du lanceur d’alerte que sur le comportement raciste et homophobe des policières, qui ont simplement été suspendues pendant une durée d’un mois.


L’absence complète de réponse proportionnée et adéquate à ces agissements au sein de la brigade concernée me semble injustifiable. Il est difficile de ne pas voir dans cette affaire une situation systémique, qu’il est nécessaire de traiter en profondeur si l’on veut espérer pouvoir restaurer un travail serein de police de proximité.


C’est un problème qui touche aux compétences des conseils communaux, des zones de police et du fédéral. Mais aussi à celles de la Région bruxelloise, pour ce qui concerne notamment le nouveau plan régional de prévention et de sécurité, dont on nous annonce la présentation prochaine. La question des violences qui concernent la fonction policière fait d’ailleurs l’objet de débats fréquents dans ce Parlement.


Récemment, en commission des affaires intérieures, Monsieur le Ministre-président a également rappelé que si le programme général de formation des policiers est défini par le fédéral, la Région bruxelloise s’occupe notamment de subventionner certains aspects de cette formation.


Pourriez-vous donc indiquer s’il est prévu d’adapter le futur nouveau plan global de prévention et de sécurité à la lumière de ce nouveau cas de racisme au sein de la zone de police Midi ? Bruxelles Prévention & Sécurité en tire-t-elle des conclusions ?


Avez-vous également envisagé de travailler sur une subvention orientée de la formation des policiers afin de lutter de manière structurelle contre l’apparition de comportements de ce type à l’avenir ?


© Copyright Victoria Austraet 2020

  • Facebook
  • YouTube