Le financement des tests sur animaux et leurs alternatives

Question écrite adressée au Gouvernement bruxellois le 2 juillet 2020, concernant « les projets de recherche avec et sans animaux ».


La recherche scientifique fait usage du modèle animal mais aussi de méthodes sans animaux. Sur le site internet de Bruxelles Environnement, on peut trouver des statistiques sur l'utilisation d'animaux dans le cadre d'expériences en Région bruxelloise. Ces données font notamment le détail des différentes espèces qui sont employées, du nombre d'animaux utilisés par domaine de tests, etc. En revanche, on ne dispose pas de chiffres permettant de se faire une idée du recours aux méthodes non animales, afin de les comparer aux chiffres de l'expérimentation animale.

Pourriez-vous communiquer les éléments d’informations suivants ?


1. Pour les années 2018 et 2019, quel a été le budget total de fonds publics alloué à la recherche ayant recours à des animaux dans la Région de Bruxelles-Capitale ?


2. Pour les mêmes années, quel a été le budget total de fonds publics alloué à la recherche utilisant des méthodes non animales dans la Région de Bruxelles-Capitale ?


3. En tenant également compte des fonds privés, connaissez-vous le montant annuel total consacré à la recherche au moyen de méthodes non animales dans la Région de Bruxelles-Capitale, par rapport au montant destiné aux projets d'expériences incluant des animaux ?



Réponse reçue du Ministre bruxellois de l'Environnement le 14 septembre 2020


1) Bruxelles Environnement ne dispose pas des informations relatives à cette question.


2) Depuis 2016, Bruxelles Environnement a accordé des subventions à la VUB pour différents projets en lien avec le développement de méthodes alternatives à l’expérimentation animale.


Ainsi, entre 2015 et 2018, un subside de 30.000 euros a été attribué chaque année pour financer le salaire d’un chercheur travaillant sur le développement de modèles in vitro permettant de remplacer les animaux d’expérience.


En 2017, 2018 et 2019, un subside de 50.000 euros a été attribué chaque année à la VUB pour le développement d’un cadastre recensant toutes les méthodes alternatives à l’utilisation d’animaux de laboratoire en Région de Bruxelles-Capitale. Enfin, en 2020, un dossier de subvention portant sur une somme de 60.000 euros est en cours d’attribution et devrait permettre de financer le salaire d’un chercheur afin de développer un modèle in vitro avec des cellules souches cutanées humaines aux fins de tester des médicaments contre la fibrose hépatique.


3) Bruxelles Environnement ne dispose pas des informations relatives à cette question.

© Copyright Victoria Austraet 2020

  • Facebook
  • YouTube