Les limites atteintes par le centre de soins de la Ligue royale belge pour la Protection des Oiseaux

Question orale adressée le 10 mars 2021 au Ministre bruxellois de l'Environnement. Pour lire la réponse, cliquez sur ce lien.


Fin janvier, la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux (LRBPO) publiait, sur internet et dans la presse, son bilan annuel qui prenait la forme d'un cri d'alarme au sujet de la capacité de son centre de soins pour animaux sauvages. En 2020, la LRBPO a en effet recueilli 3.087 animaux en détresse, soit près de 400 de plus que l'année précédente. Cette évolution est spectaculaire, mais cela fait en réalité plusieurs années que le nombre d'animaux pris en charge par ce centre de revalidation est en augmentation. Entre 2015 et 2020, il est passé de 1.897 à 3.087 individus par an, soit une hausse de 63 %.


Cette tendance est inquiétante, car les capacités du centre ne sont pas illimitées. Selon l'asbl, son dispensaire est arrivé à un point de rupture. Dans son bilan, elle explique que, si elle ne dégage pas de solutions, elle court "droit à la catastrophe". Parmi les pistes envisagées figurent l'option de recruter du personnel mais aussi celle de déménager le centre. Vu sa situation, la ligue juge en tout cas nécessaire d'augmenter les capacités de son centre. Elle devra à cet effet pouvoir compter sur le soutien des autorités régionales et communales. Il faut rappeler que la LRBPO est le seul centre de soins pour faune sauvage dont dispose la Région.


Tant pour des questions de bien-être animal que de biodiversité, le bon fonctionnement de cet organisme doit nous préoccuper. Par ailleurs, l'expertise et le travail de la LRBPO constituent une importante source d’informations sur la condition des espèces animales présentes à Bruxelles et sur ce qui les menace. À titre d'exemple, l'une des raisons avancées par l'asbl pour expliquer la hausse enregistrée en 2020 est l'hiver particulièrement doux, qui a favorisé la reproduction, entraînant à son tour une augmentation du nombre de juvéniles tombés du nid. On voit donc que le rôle joué par la ligue peut être utile à plus d'un titre.


Quel était le montant du subside octroyé l'année dernière à la LRBPO ? Quel est l'état des demandes de subsides pour 2021 ?


Le gouvernement a-t-il connaissance des difficultés auxquelles fait face ce centre de soins ? Est-il en contact avec sa direction ? Si oui, la question d'une aide supplémentaire en matière de finances et de locaux a-t-elle été abordée ?