STIB : l'action et les demandes des chauffeurs face au Covid-19 au 19 mai 2020

Questions posées le 19 mai 2020 à la Ministre bruxelloise de la Mobilité, dans le cadre d'un débat d'actualité portant essentiellement sur les demandes des chauffeurs de la STIB en lien avec la crise du Covid-19. L'intégralité des échanges est disponible en cliquant sur ce lien.

Je souhaite revenir sur l’arrêt de travail des chauffeurs de la STIB qui a fait l’actualité la semaine dernière.


Lundi, nous avons appris que les chauffeurs avaient accepté de reprendre le volant. Selon certaines sources, la reprise du travail serait due à l'annonce d'une réunion du comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) ou d'un projet d'accord entre la direction et les syndicats. Qu'en est-il exactement ? Peut-on déjà connaître le contenu de ce projet d'accord ?


La semaine dernière, les chauffeurs de la STIB demandaient à rencontrer la ministre bruxelloise de la mobilité et le ministre-président. Cette entrevue a-t-elle eu lieu ou va-t-elle avoir lieu ?


Dès lors qu'un déconfinement progressif est entamé, il faut s'attendre à retrouver des transports en commun bondés aux heures de pointe. Les demandes d'action et le mouvement des travailleurs de la STIB ne sont donc pas surprenants.


J'ai lu et entendu les propositions avancées par certains pour répondre le mieux possible à ces demandes, qui résultent d'une tension liée au retour à la vie normale - et donc à une hausse de la fréquentation du réseau - et au maintien des consignes de distanciation physique. Il me semble que la mesure la plus importante consiste à rappeler que le télétravail reste la norme et devrait, idéalement, le rester après la crise.


La fluidification des transports et du trafic devront, à mon avis, passer par une augmentation de l'offre. Une telle perspective est-elle envisageable ?


Pour le reste, il est de la responsabilité de la STIB et des autorités de trouver les solutions pour permettre aux uns et aux autres de travailler et voyager sans courir de risques démesurés.


Où en sont les dispositifs de protection annoncés ? Je songe aux parois hermétiques en plexiglas destinées à protéger les chauffeurs, à la désinfection des cabines à chaque changement de conducteur, à la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, ou encore à la mobilisation d'agents afin de faire respecter l'obligation du port du masque dans les transports en commun.



Photo d'illustration : Jean-Philippe Dheure

© Copyright Victoria Austraet 2020

  • Facebook
  • YouTube